Photographie Luxembourg

Photographie artistique – mon parcours à travers les photos les plus récentes

Compact versus reflex …

15May
2012

Quel appareil photo choisir – compact ou reflex ? Quelle est la différence principale entre les deux ? Quid la qualité de la photo ?

Concept du compact

En développant de nouveaux modèles des compacts, la plupart des producteurs essaient de combiner les meilleures caractéristiques du système optique et du capteur pour obtenir un modèle optimal. Mais le problème principal des compacts est que la taille du capteur est assez petite (en centimètres).

La chose la plus importante dans la structure de tout appareil photo est la taille du capteur, et donc par conséquent – la quantité de la lumière qui tombe sur sa surface : plus grand le capteur est, plus de lumière il obtient, plus large est le diapason dynamique, plus d’information il y aura sur la photo.

L’image qui suit visualise bien les proportions:

Taille du capteur

Taille du capteur

En proportion 1:1 ça se présente comme suit:

Capteurs 1:1

Capteurs 1:1

Par conséquent, les compacts ont un diapason dynamique assez limité.

Diapason dynamique - les nuances de chaque couleur séparée

Notre œil est adapté aux différents degrés de la luminosité – nous voyons et quand il fait clair, et quand il fait sombre, mais l’appareil photo – pas. Et donc si une photo comprends à la fois une partie bien éclairée et une partie sombre, en règle générale on ne voit rien sur cette partie-ci : tout sera noir, sans détails – c’est une perte d’information, assez typique pour les compacts, il ne vous sera pas possible de la restituer par la suite.

Pour visualiser : en faisant une photo d’un paysage, le compact enregistre une gradation des couleurs des herbes assez limité, on aura l’impression que le champ d’herbes entier est de la même couleur – c’est du au fait que le diapason dynamique des compacts est assez restreint. On verra chaque brin d’herbe séparément, et l’image pourrait être bien nette, mais les gradations de nuances des couleurs est extrêmement faible.

Principe : diapason dynamique - compact versus reflexPrincipe : diapason dynamique – compact versus reflex

Est-ce possible de faire de bonnes photos avec des compacts ?

Bien sûr, ici tout dépend du professionnalisme du photographe – même avec un compact de base on peut faire de bonnes photos.

Il est bien sûr possible d’employer des filtres afin d’améliorer le résultat final, mais il est assez difficile de trouver les modèles dont on a besoin pour les fixer sur les compacts. En plus, c’est peu pertinent – si on fixe des adaptateurs et des filtres sur un petit compact, sa taille et son poids ressembleront à ceux d’un reflex professionnel.

Utiles aux fins « documentaires », il ne faut pas s’attendre à un grande artistisme des photos obtenues par des compacts – et si on a des expectations élevées, même si au début on achète un compact, on le changera contre un reflex, c’est une question du temps.

Reflex

Quant aux reflex, il existe la distinction entre les niveau professionnel, semi-professionnel et amateur (et oui, car il y a une catégorie des reflex pouvant être classifiée en tant qu’appareils photo amateur, même s’il s’agit des reflex) – les fabricants fixent les critères de la classification de façon très rigide.

Lorsque l’on les compare, il faut se référer en premier lieu à la taille du capteur ainsi qu’au diapason dynamique. En plus, l’appareil photo doit être bien protégé contre la poussière et l’humidité -  ces paramètres déterminent la catégorie des appareils professionnels.

Et si, par malchance, on laisse tomber les appareils photo – celui du niveau amateur et celui du niveau professionnel – la probabilité que l’appareil photo professionnel restera opérationnel et continuera à fonctionner au régime habituel est bien élevé – leur fiabilité est incroyable

L’usabilité d’un appareil photo professionnel est assez dur pour les débutants en photo : les fonctions du contrôle comprennent une plénitude de paramètres à ajuster – le maximum de fonctions est ajustable à l’extérieur afin de minimiser le temps de réglage de l’appareil. En plus, l’ergonomie est complètement différente – pour plus d’efficacité, afin que le photographe puisse changer rapidement les réglages de l’appareil, une roue séparé est dédiée à régler de paramètres séparés à l’extérieur.

C’est pour cela qu’il n’y a pas de sens, pour les débutants en photo, d’acheter un appareil photo professionnel.

Résolution

La résolution en mégapixels, ce n’est pas le critère le plus important – il existe de nombreux modèles des appareils photo professionnels qui requièrent un budget énorme et qui on le nombre de mégapixels moins élevé.

Les principaux objectifs de la photographie professionnelle est d’augmenter le diapason dynamique – la marge entre la partie claire et la partie sombre sur la photo.

Importance du système optique

La règle de base de tout reflex est que les meilleures caractéristiques du résultat final – les photos – dépendront principalement de l’objectif, donc du système optique.

Au début, on peut ne pas faire trop d’attention à l’appareil même – car il vaut mieux investir dans le système optique – si vous avez un certain budget, divisez-le de façon à ce que 60% soit destiné à l’achat des objectifs, 30% – pour l’appareil photo, et le reste – pour une bonne carte mémoire, un flash externe, des filtres.

ISO

ISO – le paramètre de sensibilité – est également d’importance.  Les appareils photo modernes permettent à captures les photos lors des conditions de lumière difficiles grâce aux réglages ISO très élevés – et on ne voit que relativement peu de bruit numérique sur la photo.

Mais ce critère n’est pas déterminant en soi : même si mon appareil photo permet d’augmenter l’ISO à 6.400, j’essaye toujours de minimiser ce paramètre.

Régimes automatiques (sport, portrait, paysage )

Les appareils photo qui supposent un certain niveau du photographe n’offrent pas de régimes automatiques.

Ceci est fait consciemment : bien réussir la photo sur la base des régimes automatiques est pratiquement impossible – l’appareil n’est pas gérable

C’est votre propre capacité d’ajuster les réglages qui joue le rôle principal – si vous achetez un solide reflex, il serait raisonnable d’apprendre des notions de base et maîtriser le réglage paramètres : assimiler les régimes de la prise de vue en mode de priorité de diaphragme et vitesse d’obturation, la capacité d’utiliser pleinement le mode manuel vous permettrait d’atteindre de meilleurs résultats.

Car si vous investissez en du bon équipement photo, il serait justifiée d’obtenir une meilleure qualité par rapport aux photos prises par un compact.

Nouvel modèle sur le marché – est-il toujours plus performant ?

Afin d’évaluer l’entièreté des caractéristiques de l’appareil photo, il faut le tester pendant une certaine période – personne donc ne saura vous dire si l’appareil nouvellement lancé est bien.

Et donc il n’y a pas de sens de se presser de s’acheter un appareil photo nouvellement annoncé – il vaut mieux attendre les commentaires qui pourront apparaître.

Le problématique de la plupart des débutants en photo est qu’ils n’avaient pas d’appareil photo avant, ils ne prenaient jamais de photos avec un reflex, et suite à un achat d’un appareil photo quelconque ils commencent à faire des éloges comme si c’était un rêve ultime – bien qu’ils n’ont jamais eu d’expérience avant.

Post-traitement

La prise des photos par un reflex suppose un port-traitement des photos, surtout si on utilise le format RAW, supporté par la plupart des modèles.

Ici, le point important est que comme artiste, on peut retravailler la photo comme l’on voudrait par la suite, mais la bonne qualité initiale de la photo réduira les efforts – si au départ la photo est de haute qualité, alors il est plus facile d’en faire encore plus lors du post-traitement.

Personnellement, j’essaie de minimiser au maximum la durée du post-traitement – c’est un investissement sérieux de l’effort et du temps, et il est nettement plus long que la prise des photos même.

Ainsi, s’il faut corriger quelque chose, on aura toutes les chance de le faire de façon à peine perceptible – c’est un point important lors de l’utilisation des rédacteurs graphiques qui de nos jours sont devenus un standard lors du traitement des photos.

publié sous Conseils photo

Email will not be published

Website example

Your Comment: