Photographie Luxembourg

Photographie artistique – mon parcours à travers les photos les plus récentes

Les critères de la sélection des objectifs – part 2

9September
2014

Les particularités de la conception

Les propriétés mécaniques de l’objectif affectent directement sa facilité d’utilisation. Même si vous tenez la lentille dans vos mains pour la toute première fois, ils sont faciles à évaluer. En plus, de nombreuses caractéristiques peuvent être trouvées dans la documentation technique.

L‘échelle maximale de la prise de vue

L’échelle maximale varie est fonction de la distance minimum de focalisation. Faites attention à ce paramètre si vous envisagez de vous adonner à la photo macro. Gardez à l’esprit que seuls les objectifs macro spécialisés fournissent l’échelle 1:1.

Les touches de contrôle

Les touches mécaniques fonctionne toujours plus précisément qu’électriques.

Tous les boutons et les interrupteurs doivent être facilement accessibles, mais en même temps disposés de sorte qu’ils soit difficile à les toucher accidentellement.

Le zoom spontané

De certains zooms ont la tendance de changer de la longueur focale en fonction de la gravité – ils avancent lorsque la caméra est incliné vers le bas, et ils raccourcissent quand on le lève. Ceci est totalement inacceptable.

Le marquage

Il est bien si l’échelle des longueur focales et des distances de la focalisation sont compréhensibles et se laissent lire facilement.

D’autre part, en capturant les photos, les photographes expérimentés regarde à travers le viseur et ajuste les paramètres au toucher.

La présence de la bague du diaphragme et de l’échelle correspondante dépend du système particulier.

La vitesse de la mise au point

Un bon objectif effectue la mise au point très vite et sans affouillement, mais si vous photographiez des sujets statiques, cette vitesse n’est pas un critère déterminant.

Le bruit

Le son émis par le moteur lors de la focalisation n’a pas trop d’importance lors de la prise des vues, mais peut gâcher l’ambiance lors de la réalisation d’un vidéo. Les moteurs ultrasoniques sont plus silencieux que les moteurs à courant continu.

La priorité de la mise au point manuelle

De bons objectifs sont conçus de façon à tourner tourner la bague de la focalisation pour pouvoir la régler manuellement. Dans le cas des modèles bon marché, il faut d’abord désactiver l’option automatique afin de pouvoir l’effectuer manuellement.

La mise au point interne

Pour les objectifs à la mise au point interne, la focalisation se fait en déplaçant les groupes des lentilles à son intérieur. L’élément frontal ne se déplace par contre pas et reste toujours statique, ce qui facilite l’utilisation des filtres.

Le diamètre de filetage pour les filtres

Le petit diamètre du filetage permet l’utilisation de petits filtres optiques assez bon marché (52 ou 58 mm), ce qui est – bien sûr – plaisant. De complexes objectifs ont, en règle générale, une grande lentille frontale et donc nécessitent les filtres plus grands (77 ou 82 mm).

En composant son propre système des objectifs, il est souhaitable de les unifier en fonction de la taille du filtre. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible, et les photographes doivent s’équiper des plusieurs filtres de différentes tailles.

Le stabilisateur de l’image

La présente du stabilisateur de l’image (VR ou IS) est critique pour les télés, souhaitable pour les zooms universels, et n’a pas d’importance pour les objectifs grand-angle (les objectifs standards et les focales fixes grand-angle n’en sont pas équipés).

Pour les systèmes dans lesquelles la stabilisation d’image est une fonction intégrée dans le caméra (Pentax, Olympus), la présence d’un stabilisateur d’image n’est pas pertinente.

La baïonnette

La plupart des objectifs ont la baïonnette métallique, mais dans le cas de certains modèles bon marché il est en polycarbonate.

Il est évident que la baïonnette en plastique est plus fragile que le métal, et peut se casser lors d’une involontaire manipulation brusque.

Toutefois, cette solution réduit le coût et surtout le poids.

Le poids et les dimensions

Plus l’objectif est léger et compact, mieux c’est. Mais dans de certaines situations, je suis prête à renoncer à la commodité et à la fonctionnalité en faveur du poids moins élevé du matériel photographique – bien sûr, à condition que cela ne impacte pas sensiblement la qualité de l’image.

Pourtant, il faut garder dans l’esprit le fait que de nombreuses objectifs ne peuvent en principe pas être petits et légers en raison de leurs caractéristiques de conception – ceci est relevant pour des modèles à de longueurs focales extrêmes, en particulier pour les super-télés, ainsi que pour les focales lumineuses.

En outre, le poids élevé est le revers de la fiabilité de la construction – la renommée de l’optique professionnelle.

La balance des paramètres

Il n’est pas difficile de remarquer que de nombreux paramètres peuvent entrer en contradiction avec d’autres.

L’objectif à une plage focale élevée ne peut pas être compact, net, lumineux, et livrer les images sans distorsions ni reflets.

Une luminosité élevée implique une taille plus grande des éléments optiques, ce qui augmente inévitablement son poids et la taille.

Souvent les objectifs nets livrent un bokeh bien médiocre en raison de la correction totale des aberrations sphériques.

La poursuite de qualités abstraites dont vous n’avez pas besoin personnellement en raison de la spécificité de votre spécialisation photographique résulte en un gaspillage d’argent – car le prix de l’objectif est proportionnel à sa complexité.

La combinaison de différentes propriétés est parfois techniquement possible, mais elle conduit à une énorme augmentation des coûts adhérents, ce qui rend sa production non-justifiée économiquement. Pour cette raison, les fabricants de l’optique photographique trouvent des compromis et tentent de produire des modèles qui répondent aux besoins de la vie réelle – donc, les objectifs qui, bien qu’ils ne soient pas absolument parfaits, disposent d’une balance des paramètres acceptable pour une application pratique dans un domaine particulier.

De même, les photographes sensibles ne rêvent pas d’avoir une lentille parfaite qui va magiquement résoudre tous leurs problèmes, mais composent un système équilibré correspondant à leurs intérêts photographiques.

publié sous Conseils photo

Email will not be published

Website example

Your Comment: